Aller au contenu principal
1goglinmaile-mail printtw
Investment Management France
open/close menu
 

Pourquoi investir dans une SCPI ?

Pourquoi investir dans une SCPI ?
Le 19 décembre 2019

Comment bien choisir sa SCPI ?

Rendement, taux d’occupation ou encore report à nouveau : découvrez les indicateurs à prendre en compte lorsque vous choisissez d’investir dans une SCPI.

Besoin d'aide ?

Un conseiller spécialisé répond à vos questions.

Pourquoi investir dans une SCPI ?

 

Avec un rendement moyen de 4,35 % en 2018*, les SCPI continuent à séduire les épargnants**. Mais au-delà d’une simple recherche de rendement, les investisseurs choisissent les SCPI car elles répondent à leurs problématiques patrimoniales.

 

Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) constituent une solution patrimoniale intéressante pour plusieurs catégories d’épargnants : jeunes actifs désireux de se constituer un patrimoine, quadra et quinquagénaires soucieux de préparer leur retraite, seniors souhaitant transmettre leur patrimoine… Tour d’horizon des stratégies pour lesquelles un investissement dans une SCPI peut être recommandé.

 

Les SCPI pour diversifier son patrimoine

Une SCPI est tout d’abord une option intéressante pour une personne souhaitant élargir le spectre de ses placements. En effet, la pierre-papier est une alternative à des produits plus traditionnels que sont les contrats d’assurance-vie, les PEL et autres livrets (livret A et Livret de Développement Durable & Solidaire), mais aussi aux investissements sur les marchés financiers. Les SCPI permettent en effet de rechercher les opportunités de l’immobilier d’entreprise locatif (immeubles de bureaux, commerces, entrepôts…), tout en restant accessibles à des investisseurs particuliers***. En termes de performance, les rendements moyens servis par les SCPI depuis 2010 oscillent entre 4,35% et 5,47%*. Les SCPI sont ainsi perçues par beaucoup comme une voie moyenne entre des placements sécurisés, mais actuellement peu dynamiques, et des placements boursiers plus volatiles.

 

Investir dans l’immobilier locatif sans les contraintes

Un placement dans une SCPI peut aussi être envisagé par une personne cherchant à acheter un bien immobilier « physique » en vue de le louer. En effet, l’acquisition et la gestion directe d’un bien, appartement ou maison, destiné à la location apporte son lot de contraintes : sélection des locataires, perception et recouvrement des loyers, rédaction des baux, travaux de rénovation, suivi administratif et financier… En devenant associé d’une SCPI, il est possible de réaliser un investissement immobilier locatif en délégant l’ensemble de la gestion opérationnelle à une société de gestion****. Celle-ci, composée d’experts de l’investissement en immobilier, s’occupe de toute la gestion opérationnelle du patrimoine immobilier de la société et perçoit en contrepartie des frais de gestion.

 

SCPI : des revenus potentiels complémentaires pour la retraite

Les épargnants souhaitant préparer leur future retraite peuvent aussi être intéressés par les SCPI. En effet, une SCPI génère des revenus via, par exemple, la location d’immeubles de bureaux, de commerces ou de locaux d’activité (le type de biens immobiliers détenus par une SCPI dépend de sa stratégie d’investissement). Elle redistribue ensuite, si l’activité le permet, une partie de ces loyers à ses associés. Chaque associé peut ainsi recevoir des revenus versés à intervalles réguliers et obtenir des revenus additionnels venant compléter, par exemple, une pension de retraite.

 

Constituer son patrimoine grâce à la pierre-papier

Autre objectif possible pour un investisseur dans une SCPI : épargner en vue de construire un patrimoine. On l’a vu, les rendements passés, servis par les SCPI, en font une alternative intéressante à des placements plus traditionnels*. Il est ainsi possible de se constituer facilement un patrimoine par deux possibilités qu’offrent les SCPI. D’une part, les associés peuvent réinvestir les revenus distribués périodiquement par la SCPI dans l’achat de nouvelles parts*****, à condition que les résultats de la société soient positifs. Autre avantage des SCPI : il est tout à fait possible de financer l’achat de parts en recourant à un emprunt bancaire******, et augmenter ainsi le nombre de parts souscrites, les éventuels revenus périodiques servis par la SCPI servant à rembourser en partie le crédit.  

 

Les SCPI et le démembrement pour transmettre son patrimoine

Au-delà de la retraite, un placement dans une SCPI peut également être un outil utile en vue de transmettre son patrimoine. D’une part l’investisseur pourra bénéficier du régime fiscal de donations de titres à des membres de sa famille. D’autre part, grâce au démembrement de propriété, il est possible, pour des parents par exemple, de continuer à percevoir les revenus distribués par la SCPI, en gardant l’usufruit des parts, tandis que leurs enfants en reçoivent la nue-propriété. Avantage : à la disparition du propriétaire de l’usufruit, la pleine propriété sera reconstituée dans les mains du nu-propriétaire, sans paiement de droits d'enregistrement supplémentaires.

 

Articles similaires :
-    SCPI, quels actifs choisir ?
-    SCPI : acheter comptant ou à crédit ?
-    Transmission : les avantages de la SCPI

 

* Source : IEIF (Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière). Les performances des SCPI dépendent des marchés immobiliers, les performances passées ne présument donc pas des performances futures.
** En 2018, les SCPI ont collecté 5,1 milliards € auprès des investisseurs en France. Source : ASPIM (Association Française des Sociétés de Placement Immobilier) et IEIF (Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière)
*** Il est possible d’investir dans une SCPI avec un capital de départ relativement restreint : quelques centaines d’euros suffisent pour devenir associé.
**** La souscription de parts de SCPI n'exonère pas de certains risques liés à l’immobilier et aux performances du marché : les revenus tout comme le capital ne sont pas garantis et la liquidité de ce placement est relative en cas de revente des parts.
***** Sous réserve d’un rendement positif : les revenus distribués par les SCPI ne sont pas garantis.
****** Un crédit engage l’investisseur et doit être remboursé. En cas de défaut de remboursement du prêt, l’associé peut être contraint de revendre ses parts de SCPI et supporter un risque de perte en capital. En cas de vente à un prix décoté, l’associé devra compenser la différence éventuelle entre le capital restant dû et le montant issu de la vente des parts.

 

Comment bien choisir sa SCPI ?

Rendement, taux d’occupation ou encore report à nouveau : découvrez les indicateurs à prendre en compte lorsque vous choisissez d’investir dans une SCPI.

Besoin d'aide ?

Un conseiller spécialisé répond à vos questions.

lire aussi

Xclose block