Aller au contenu principal
1goglinmailprinttw
Investment Management France
Investment Management France
open/close menu
call
  • Nous contacter
souscrire
Prendre rendez-vous
Nous écrire
Nous téléphoner
Xclose block
Xclose block
 

FAQ SCPI

immeuble-bureaux

Quelle fiscalité s'applique aux cessions de parts de SCPI ?

 

> Les associés personnes physiques

Pour les cessions de parts de SCPI, la société de gestion se charge, pour le compte du vendeur qui l’a mandaté à cet effet, d’effectuer la déclaration et, en cas de plus-value taxable, de payer l’impôt par prélèvement sur le prix de vente des parts. Le vendeur demeure responsable de l’impôt, et notamment des suppléments de droits et pénalités qui pourraient être réclamés à la suite d’un contrôle.

 

Afin de permettre à la société de gestion de procéder à ces formalités, celle-ci invite les vendeurs de parts, personnes physiques résidents ou non-résidents de France, à lui donner tous les renseignements nécessaires au calcul de l’impôt éventuel et à formaliser le mandat qu’il lui confie dans ce domaine, lors de la passation de l’ordre.

 

Le régime des cessions de parts suit le même régime fiscal que les cessions d’immeubles : la plus-value est déterminée par la différence entre le prix de cession des parts et le prix d’acquisition des parts majoré uniquement des frais d’acquisition réels. Les mêmes abattements pour durée de détention s’appliquent.

 

Le taux d’imposition est identique à celui des cessions d’immeubles, y compris en ce qui concerne la surtaxe si la plus-value est supérieure à 50 000 €. Pour les personnes physiques non résidentes de l’UE ou de l'EEE, et si le prix de vente est supérieur à 150 000 euros, la désignation d’un représentant fiscal est obligatoire.

 

 

> Les associés personnes morales résidents de France

Les plus-values réalisées lors de la cession des parts de la société qui font partie de l’actif professionnel sont imposables selon le régime des plus-values professionnelles, dans les conditions de droit commun selon le régime qui leur est propre.

 

 

> Les associés personnes morales non-résidents de France

Comme pour les associés personnes physiques, la société de gestion se charge, pour le compte du vendeur, qui l’a mandaté à cet effet, d’effectuer la déclaration et, en cas de plus-value taxable, de payer l’impôt par prélèvement sur le prix de vente des parts. Le vendeur demeure responsable de l’impôt et notamment des suppléments de droits et pénalités qui pourraient être réclamés à la suite d’un contrôle.

 

Afin de permettre à la société de gestion de procéder à ces formalités, la société de gestion invite les vendeurs de parts, personnes morales non-résidentes de France, à lui donner tous les renseignements nécessaires au calcul de l’impôt éventuel et à formaliser le mandat qu’il lui confie dans ce domaine, lors de la passation de l’ordre (lien avec le mandat).

 

Le régime des cessions de parts suit le même régime fiscal que les cessions d’immeubles : la plus-value est déterminée par la différence entre le prix de cession des parts et le prix d’acquisition des parts majoré uniquement des frais d’acquisition réels. Le taux d’imposition est identique à celui des cessions d’immeubles, à savoir 33,1/3 %.

 

Pour les personnes morales non résidentes de l’UE ou de l'EEE, la désignation d’un représentant fiscal est obligatoire. Tous les taux mentionnés sont ceux applicables à la date de rédaction de cette note.

 

  • Transmission
  • SCPI
  • Réglementation